Skip to content

LE PRIX ANZISHA POUR JEUNES ENTREPRENEURS (D’UNE DOTATION DE 75 000 $) ANNONCE LES FINALISTES POUR 2014

Les finalistes comptent pour la première fois des représentants du Togo et de la Côte d’Ivoire ainsi que cinq jeunes femmes extraordinaires, qui se sont qualifiées grâce à des projets dans les domaines du tourisme, de l’art et de l’énergie.
L’African Leadership Academy et The MasterCard Foundation ont le plaisir d’accueillir pour la toute première fois des finalistes togolais et ivoiriens au prix Anzisha, une présence qui témoigne de l’indéniable croissance de l’esprit d’entreprise dont fait preuve la jeunesse d’Afrique de l’Ouest. Parmi les 12 finalistes du prix, dont le montant s’élève à 75 000 $ et dont la remise se tiendra à Johannesburg le 23 septembre 2014, se trouvent cinq jeunes femmes originaires de la République démocratique du Congo, du Kenya, du Ghana, d’Afrique du Sud et du Nigeria.

Le prix Anzisha ratisse le continent à la recherche de jeunes entrepreneurs âgés de 15 à 22 ans qui, après avoir identifié des opportunités pour améliorer la vie au sein de leurs communautés, ont également intégré ces dernières à leurs projets. Les finalistes de l’année 2014 ont créé des entreprises dans différents secteurs économiques, parmi lesquels l’énergie, les soins de santé, le tourisme et l’accueil.

Originaire du Togo et âgé de 22 ans, Sam Kodo a commencé à concevoir des robots quand il avait huit ans. Il dirige aujourd’hui une entreprise de matériel informatique qui fabrique des ordinateurs à bas prix pour les vendre ensuite aux étudiants. Il a six employés et projette d’étendre ses activités au reste du Togo ainsi qu’aux pays avoisinants. Gabriel Kombassere, jeune ivoirien de 17 ans, est à la tête d’une association agricole qui s’est fixée pour mission d’éradiquer la pauvreté de sa communauté. Il produit chaque année suffisamment de maïs et de cassave pour nourrir les 30 membres de l’association ainsi que leurs familles.

« L’année 2014 a été passionnante pour l’équipe du prix Anzisha. Nous avons négocié des partenariats avec des organisations locales majeures, leur donnant ainsi les outils nécessaires pour faire d’eux des ambassadeurs du prix Anzisha dans leurs pays respectifs.  Ces partenariats ont entraîné non seulement une augmentation du nombre de candidatures, mais également un taux de participation jusqu’ici inégalé de la gent féminine », indique Chi Achebe, responsable de programme pour le prix Anzisha.

« Nous sommes ravis de voir autant de jeunes gens talentueux, dotés d’esprit d’initiative et d’entreprise, rejoindre la communauté rassemblée autour du prix Anzisha », explique Deepali Khanna, directeur du département Youth Learning auprès de The MasterCard Foundation. « Ce prix africain a connu un succès considérable au cours des quatre dernières années et a encouragé d’autres jeunes entrepreneurs d’un bout à l’autre de l’Afrique à créer leurs propres entreprises et leurs propres activités pour la promotion de l’innovation sociale. »

Pour sa quatrième année, le prix Anzisha a reçu 339 candidatures, en provenance de 32 pays africains, au premier prix africain récompensant des jeunes entrepreneurs.

Les finalistes de 2014 sont :

  1. Benedicte Mundele, 20, République démocratique du Congo. Fondateur de Surprise Tropical, cantine proposant des produits biologiques locaux afin de favoriser un style de vie sain dans sa communauté.
  2. Gabriel Kombassere, 17, Côte d’Ivoire. Fondateur de Rible Neda, association agricole produisant 20 sacs de maïs et un chargement de cassave par an, nourrissant les membres de l’association et leurs familles.
  3. Noah Walakira, 21, Ouganda. Fondateur de Namirembe Sweater Makers, organisation communautaire qui fournit des gilets pour uniformes scolaires à plus de 40 écoles du pays.
  4. Nteff Alain, 22, Cameroun. Fondateur de l’astucieux projet Mom, plateforme à contenu électronique pour femmes enceintes, luttant contre la mortalité maternelle et infantile.
  5. Winifred Selby, 19, Ghana. Fondateur de Ghana Bamboo Bikes Initiative, technologie permettant la fabrication de bicyclettes en bambou, polyvalentes, économiques et adaptées au sol ghanéen.
  6. Tom Osborn, 18, Kenya. Fondateur de Greenchar, projet d’énergie renouvelable comprenant la fabrication de briquettes de charbon de bois ne produisant pas de fumée et la distribution dans tout le pays de cuisinières respectueuses de l’environnement.
  7. Martha Chumo, 19, Kenya. Fondateur de Nairobi Developer School, institution apprenant aux jeunes la programmation informatique et leur fournissant les compétences nécessaires pour développer des solutions durables à l’aide d’outils technologiques.
  8. Chineye Okoro Onu, 19, Ghana. Fondateur de Mosaicpiration Project, initiative reposant sur l’utilisation de matériaux de recyclage pour créer des objets d’art et pour transmettre aux jeunes des compétences commerciales par la formation et le mentorat.
  9. Chukwuwezam Obanor, 22, Nigeria. Fondateur de Prepclass, plateforme en ligne fournissant des contenus scolaires (questions et réponses d’examens passés, etc.) aux écoles nigérianes pour la préparation aux examens nationaux.
  10. Thato Kgatlhanye, 21, Afrique du Sud. Fondateur de Repurpose Schoolbags, initiative qui conçoit des sacs pour écoliers à partir de sacs en plastique recyclés. Les sacs sont équipés d’une unité solaire qui se recharge pendant la journée et se transforme en lumière à la tombée de la nuit pour permettre aux élèves d’étudier.
  11. Jeffrey Mulaudzi, 22, Afrique du Sud. Fondateur de Mulaudzi Bicycle Tours, visite guidée axée sur le style de vie de la cité Alexandra. Cette visite intègre les membres de la communauté en racontant leurs histoires et en les faisant participer à l’entreprise, créant ainsi une transformation socio-économique.
  12. Sam Kodo, 22, Togo. Fondateur de LC-COM (Low cost-Computer) / Infinite Loop, entreprise qui fabrique des ordinateurs à bas prix destinés aux étudiants.

Le prix Anzisha est le fruit d’un partenariat entre l’African Leadership Academy et The MasterCard Foundation. Nos 12 finalistes seront invités à Johannesburg, en Afrique du Sud, pour participer à la semaine Anzisha 2014, qui se tiendra du 18 au 25 septembre, et à l’occasion de laquelle un jury composé de différents membres du monde entrepreneurial sélectionnera les lauréats du prix. Ils bénéficieront d’une formation auprès de la célèbre faculté « Entrepreneurial Leadership » (leadership entrepreneurial) de l’African Leadership Academy et auront l’occasion de discuter avec des leaders et mentors du monde industriel ainsi qu’avec ceux qui stimulent le changement d’un bout à l’autre du continent.

L’équipe du prix Anzisha a lancé une campagne sur les médias sociaux, permettant aux membres du public qui le souhaitent de motiver les jeunes entrepreneurs tout au long de leur parcours Anzisha en leur adressant des paroles de soutien et d’encouragement. Pour plus d’informations sur le prix Anzisha et la campagne, voir :

➢ Site Web : www.anzishaprize.org

➢ Facebook : www.facebook.com/anzishaprize

➢ Twitter : @anzishaprize

 

NOTES AUX ÉDITEURS

À propos du prix Anzisha

Le prix Anzisha est géré par le « Centre for Entrepreneurial Leadership » (centre pour un leadership entrepreneurial) de l’African Leadership Academy, qui a été fondé dans le cadre du partenariat établi depuis plusieurs années avec The MasterCard Foundation. En instaurant le prix Anzisha, les organisateurs ont souhaité promouvoir l’esprit d’innovation et d’entreprise auprès de la jeunesse africaine.

À propos de l’African Leadership Academy

L’African Leadership Academy (ALA) souhaite transformer l’Afrique en développant un réseau puissant de chefs d’entreprise, dont la coopération permettra de parvenir à un impact social considérable. Chaque année, l’ALA réunit les jeunes leaders les plus prometteurs des 54 pays d’Afrique dans le cadre d’un programme préuniversitaire qui se tient en Afrique du Sud et dont les trois principales disciplines sont le leadership, l’esprit d’entreprise et les études africaines. L’ALA accompagne l’éducation de ces jeunes tout au long de leur vie, à l’université et au-delà, en leur fournissant des formations continues dans le domaine du leadership et de l’entrepreneuriat et en les mettant en relation avec des réseaux, où force humaine et capitaux se réunissent pour permettre des changements de grande envergure. Pour plus d’informations, voir http://africanleadershipacademy.org.

À propos de The MasterCard Foundation

The MasterCard Foundation est une organisation indépendante internationale basée à Toronto, au Canada, et possédant des actifs de plus de 9 milliards de dollars. En coopération avec des partenaires répartis dans 49 pays, elle offre la possibilité à ceux qui le souhaitent d’apprendre et de s’épanouir. Le programme de la Fondation encourage l’inclusion financière et fait progresser l’apprentissage des jeunes, essentiellement en Afrique. Établie en 2006 grâce à la générosité de MasterCard Worldwide à l’occasion de sa transformation en société anonyme, la Fondation est une entité distincte et indépendante. Les politiques, les activités et les décisions en matière de financement de la Fondation sont déterminées par son propre Conseil d’administration ainsi que par son PDG. Pour de plus amples informations sur la Fondation, voir www.mastercardfdn.org.

 

Interlocuteur pour les médias :

Lydia Byarugaba – lbyarugaba@africanleadershipacademy.org ou +27 84 375 1222

Si vous souhaitez écrire un article sur la base de ce communiqué de presse, l’équipe du prix Anzisha voudrait placer un lien vers l’article sur son site Web. Veuillez envoyer tout article à l’adresse lbyarugaba@africanleadershipacademy.org.

 

A partnership between

mastercard
ALA